Le Festival des bouquinistes

Dans : Blog > Actualité
  Publié le 27/04/2014 par Carole
1280px-Un_bouquiniste,_Paris_2008 Le printemps est parmi nous et le soleil est au rendez-vous. L’heure est aux promenades, aux terrasses de café et aux jardins ensoleillés. Demain, les bouquinistes aussi en profitent et mettront tout en œuvre sur les quais de la capitale pour fêter le printemps et leur beau métier par la même occasion. Les passants, les riverains et les promeneurs pourront découvrir les plus beaux trésors de Paris, entre les pages de livres vieux comme le monde. L’occasion de revoir ses classiques et de découvrir de drôles de surprises.

Les bouquinistes en fête

Le temps d’un weekend, les bouquinistes organisent pour vous leur premier festival. Pour cette première édition,  une cinquantaine d’entre eux répondent présent pour mettre à la disposition de tous plus de 100 000 livres. Livres, gravures, cartes postales et posters seront étalés le long des quais  où chacun pourra chiner ce qui lui plait. De nombreux intervenants, français et internationaux seront présents pour valoriser ce métier souvent méconnu et vous aiguiller dans vos recherches.  Venus du Pérou, du Chili, des Etats-Unis, ils viennent spécialement passer un weekend sur les quais pour mettre a l’honneur une multitude de trouvailles. Loin de présenter de poussiéreux livres, vous retrouverez de nombreux ouvrages éclectiques et  surprenants : poésie, photographies et sérigraphies en tout genre sauront retenir votre attention. Et si ca n’est pas le cas, en tout cas la promenade et le soleil vaut le détour !

L’histoire des bouquinistes

Aujourd’hui, les bouquinistes représentent 400 000 livres  et 900 boites vertes dans la capitale. Ils font partie du paysage, du charme de la capitale et des images emblématiques de Paris. Tout cela commence avec la naissance de l’imprimerie. Les petits marchands et colporteurs se multiplient  pour vendre des livres et prennent petit à petit possession des quais. C ‘est autour du Pont Neuf qu’ils se concentrent pour diffuser leurs ouvrages.  Mais les libraires se méfient et le pouvoir royal aussi. Ils tentent de restreindre la diffusion du livre, a coup d’arrêts et de sentences. Aux XVIème siècle.  Ainsi jusqu’au XVIIIème siècle, les bouquinistes sont tour à tour chassés et réintègres sous condition. Mais l’âge d’or des bouquinistes est celui de la révolution française. C’est à cette époque que le terme de « bouquiniste » apparaît officiellement dans le dictionnaire de l’Académie Française. A cette époque, les marchands se retrouvent tous sur le pont pour des lectures publiques, des animations et des spectacles qui attient les foules. Les boites vertes apparaissent petit à petit décorer les quais et protéger les collections des bouquinistes. Cependant, il leur faudra attendre le milieu du XIXème siècle pour pouvoir exercer leur métier librement. Aujourd’hui, les bouquinistes et leurs emblématiques boites vertes sont classes patrimoine mondial de l’UNESCO. Les 3 kilomètres de livres qui longent la Seine font désormais partie intégrante de la vie parisienne, de son charme et de on histoire. C’est la mairie de Paris qui régit le tout et gère les installations. Ainsi, tous les jours, sauf en cas d’intempéries, les flâneurs et promeneurs ont la possibilité de découvrir les trésors caches de ces marchands de rue et le bonheur de la lecture et de l'ecriture.

MadCityZen sur Facebook

MadCityZen sur Twitter

Top