L'art urbain au coeur du teambuilding

  Publié le 20/07/2016 par Carole
graffiti-1380106_640On dépeint souvent la ville comme l’oppose de la nature, un lieu gris et triste qui ne fait pas bon ménage avec l’art. Pourtant, on aurait tort de s’arrêter à ce lieu commun. Malgré tout ce que l’on peut en dire, la ville et le paysage urbain sont source de grande créativité. Le terrain, le construit, la proximité avec les autres et le public, le besoin de se retrouver, créent les conditions idéales pour le développement artistique. Qu’il s’agisse de permettre le développement du tag, du graffiti et des fresques murales sur les murs colores des villes du monde entier, ou encore de permettre la rencontre de musiciens de rue, de spectacles ambulants, la ville a toujours été source d’inspiration pour les artistes et le terrain de nombre d’initiatives créatrices. 

La grimpe urbaine, le nouveau sport extrême du moment

Vous avez surement entendu parler de ces bandes urbaines, fans de sport extrêmes et prêt à relever n’importe quel défi d’escalade. Ils grimpent les plus beaux monuments et les infrastructures les plus impressionnantes au péril de leur vie pour relever d’incroyables défis. Le plus souvent sans protection et sans corde, ses aventuriers de l’escalade n’hésitent pas a se lancer dans de spectaculaires ascensions de gratte-ciels. Le plus célèbre d’entre eux, Alain Robert, parcourt les continents à la recherche de nouveaux défis, toujours plus impressionnants et hauts en couleurs. Bien que la pratique de ce sport dangereux soit interdite depuis le début du siècle dernier, ses adeptes poursuivent les mêmes exploits, le plus souvent munis de cameras pour pouvoir filmer leurs extraordinaires ascensions. Attention, à ne reproduire en aucun cas !

Tags, graffitis et fresques murales, quand l’art rencontre la rue

Le tag et le graffiti sont devenus des œuvres à part entière et entré dans les mœurs. Autres fois considérés comme des œuvres de vandalisme, ces œuvres murales sont de plus en plus appréciées et deviennent parfois même le symbole de quartiers tout entiers. Une manière pour les auteurs de s’approprier les lieux, d’exprimer leur créativité et leur appartenance que le plus grand public semble de plus en plus apprécier.  C’est à New York que cette forme d’art apparait en premier lieu, dans les rames du métro, au cœur de la culture hip hop. Puis des artistes de grands nom se réapproprient les codes du graffiti connaitront un succès légendaire, comme c’est le cas de l’artiste Jean Michel Basquiat, petit protégé d’Andy Warhol. 

Team buildings graffiti et tag, pour tester des concepts hors-norme

 L’engouement est si grand, que le graffiti et le tag font parfois l’objet de team buildings spécifiques. Considéré comme un moteur de  la créativité, comme une activité rebelle et hors norme, ils sont des activités artistiques recherchées pour permettre de décompresser. C’est l’occasion pour les participants de se lâcher, de s’essayer a une activité autrement interdite, qui reste mystérieuse et source de curiosité. Un moment de partage autour d’une œuvre collective qui laisse les participants avec des souvenirs uniques. Un team building qui sort de l’ordinaire, à tester absolument !

MadCityZen sur Facebook

MadCityZen sur Twitter

Top