L'économie du partage

Dans : Blog > Actualité
  Publié le 20/06/2014 par Carole
Back Camera Le boom de l’industrie numérique et du web 2.0 des dernières décennies nous donnant un accès presque illimité à l’information compte autant d’enthousiastes que de sceptiques. On apprend que le temps que nous passons devant un écran augmente de manière régulière, que les enfants et les jeunes particulièrement vulnérables face à ces innovations subissent les conséquences graves d’une exposition prématurée et trop importante à ces nouveaux médias et que paradoxalement, notre hyper-connectivité nous déconnectent souvent de la réalité et de la « vraie vie ».  Une tendance se développe pour un retour à l’authenticité, au local plutôt qu’au global et une sorte de développement durable des nouvelles technologie. Dans cette quête d’authenticité, nombreuses sont les start up innovantes qui misent sur les communautés locales et le désir de chacun de renouer des liens avec ses voisins, camarades et compatriotes. De nouveaux concepts apparaissent tous les jours pour permettre ceux qui le souhaitent de partager passions, services et loisirs en tout genre et c’est précisément ce domaine que les nouvelles technologies investissent désormais.

Le retour à la communauté

On les appelle les start-up de l’économie du partage ou encore la consommation collaborative. L’idée est simple, se partager des ressources permet des économies d’échelle profitables à tous les membres – le co-voiturage par exemple permet à tous les voyageurs de voyager moins cher- mais également de nouer des liens avec des inconnus et recréer un lien social que l’on accusait de se déliter. Désormais, la consommation collaborative ne se limite plus à la voiture. L’application Couchsurf par exemple permet déjà depuis des années, d’offrir son canapé vide à quelqu’un qui a besoin d’être hébergé en contrepartie de petits services dans la maison. Un formidable moyen de rencontrer de nouvelles personnes, de se faire de nouveaux amis et de mettre à profit un canapé qui habituellement n’a pas d’usage dans votre salon.  Sur le même principe, l’entreprise AirbnB permet de louer son appartement à court terme lorsque le particulier ne s’y trouve pas. Des milliers de voyageurs y ont trouvé une bonne alternative à l’hôtel, plus authentique et moins chère évidemment. Le concept se décline dans tous les domaines.

Des initiatives pour éviter le gâchis

Si la consommation collective est un avantage pour  les particuliers en termes de couts mais aussi une belle initiative pour revaloriser l’authenticité dans les rapports, elle permet aussi de réduire de manière significative le gaspillage.  En effet, une drôle de start-up illustre bien ce concept, il s’agit du Boeuf Français et de son idée de bœuf collaboratif. L’entreprise permet des amateurs de viande de se réunir pour acheter des morceaux de viande de très grande qualité auprès de producteurs locaux. L’avantage est qu’un achat de groupe permet d’obtenir de meilleurs prix auprès des producteurs mais surtout, la viande n’est préparée que lorsqu’elle est commandée, réduisant ainsi de manière considérable le gâchis. Si le progrès et l’innovation ont engendré de grands changements dans la manière dont nous vivons et surtout dont nous communiquons aves nos pairs, il semble bien que l’opinion publique en ait conscience et que les consommateurs n’en sont que plus enthousiastes envers toute initiative authentique et innovante.

MadCityZen sur Facebook

MadCityZen sur Twitter

Top